Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Lee TAKHEDMIT

Le blog de Lee TAKHEDMIT

Blog de Maître Lee TAKHEDMIT, avocat pénaliste à POITIERS, NIORT, PARIS


La légitime défense n’existe pas que dans les livres de droit…

Publié par Lee TAKHEDMIT sur 27 Décembre 2013, 01:02am

Ma désaffection pour la légitime défense remonte à quelques années, lorsque je touchai, enfin, un dossier dans lequel la plaider avec quelque chance de résultat me semblait-il. On m’avait expliqué lors de mes études que la légitime défense était très rarement retenue par les tribunaux et je n’avais donc presque jamais osé la plaider – en tout cas jamais avec succès -.

Lorsque Henri D., 73 ans, m’explique qu’il est poursuivi pour violences avec arme pour avoir exhibé un pistolet d’alarme à des jeunes qui l’avaient poursuivi en voiture, je crois tenir là ma première légitime défense.

C’est sans compter sur le Tribunal, qui estime de son côté qu’un homme de 73 ans, poursuivi sur des kilomètres par deux gaillards qui le forcent à s’arrêter sur le bas côté avant de foncer sur son véhicule pour en découdre, ne riposte pas de manière proportionnée en montrant à son assaillant qu’il possède un pistolet dans sa voiture (je dis bien montrer, pas braquer).

Quel plaisir alors d’être saisi il y a peu par Monsieur B., qui est poursuivi pour violences avec arme lui aussi, dans des circonstances identiques.

La tâche ne s’annonce pas aisée, puisqu’il a déjà été condamné par le Tribunal correctionnel de LA ROCHELLE à 6 mois fermes pour ce délit.

L’histoire est simple : mon client a en garde pour le week-end sa fille et sa future ex compagne veut la récupérer. Lui ne veut pas, il le lui a dit par téléphone.

Elle débarque à son domicile avec sa mère, une cousine, son mari et son frère ! Sans oublier le propriétaire de l’appartement !

L’un sonne à la porte, mon client ouvre et dit que personne n’entrera chez lui.

Il verrouille la porte et s’en retourne regarder sa télé dans son salon de son appartement.

Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il voit débarquer la cousine et son mari, enjambant la clôture du jardin et pénétrant dans sa cuisine pour se faire remettre manu militari l’enfant.

Le ton monte, le reste de la clique rapplique sur ces entrefaites et la situation devient ingérable.

Non sans avoir pris la peine d’appeler les forces de l’ordre, mon client, débordé par les proportions que cela prend et face au nombre monte à l’étage et récupère un pistolet d’alarme, qu’il redescend braquer sur ses assaillants, manière de les reconduire à la frontière de son espace personnel et privé.

Les gendarmes arrivent et… c’est lui qui finit en garde à vue ! Puis devant le Tribunal correctionnel et avec 6 mois de placard en prime !

Fort heureusement, la Cour, non sans quelques sourires à l’évocation de cette folle après-midi au cours de laquelle quatre étrangers ont escaladé le mur d’enceinte de chez mon client, puis commis une violation de domicile, remet de l’ordre dans tout cela.

Mon client est relaxé.

Il n’y a donc pas que dans les vieux livres de fac que s’illustre le droit fondamental à la légitime défense.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents