Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Lee TAKHEDMIT

Le blog de Lee TAKHEDMIT

Blog de Maître Lee TAKHEDMIT, avocat pénaliste à POITIERS, NIORT, PARIS


Proxénétisme : s'entraider ne fait pas de prostituées des mères maquerelles!

Publié par Lee TAKHEDMIT sur 23 Octobre 2011, 11:53am

Catégories : #Pratique professionnelle

J'assiste une jeune femme de nationalité brésilienne, résidant en Espagne, qui exerce ses talents de prostituée dans un hôtel poitevin depuis quelques jours quand elle est interpellée, en compagnie de deux autres "consoeurs" et du type qui semble chargé d'assurer la sécurité du groupe de travailleuses.

Ma cliente est renvoyée, en compagnie du malabar, devant le Tribunal correctionnel en comparution immédiate pour proxénétisme.

De l'enquête sommaire réalisée en 96 heures, on apprend qu'elle aurait frappé à la porte de sa collègue au bout d'une demi heure - sans doute pour signaler la fin de l'entretien - et qu'elle aurait adressé un coup d'oeil "significatif" au chef de la sécurité.

De ces deux seuls éléments, le Parquet de POITIERS estime pouvoir tirer une participation de cette jeune femme à un réseau de prostitution, non pas en qualité de gagneuse, mais de proxénète - contrairement aux deux autres jeunes femmes qui sont laissées libres à l'issue de leur garde à vue -.

Et de réclamer 18 mois d'emprisonnement ferme contre la jeune femme.

La jeune femme explique qu'ayant été victimes de vols, son amie et elles ont convenu de se surveiller mutuellement afin d'éviter tout problème.

Aucune somme n'a été perçue par la jeune femme, aucun ordre n'a été donné par elle et il ne peut être sérieusement soutenu que ma cliente, qui mesure 1,50 pour 40 kilos puisse servir d'encaisseur ou de garde du corps...

Les Juges poitevins ne s'y trompent pas, qui relaxent totalement cette jeune femme, acceptant de suivre mon conseil de ne pas substituer à une absence totale d'éléments en droit une condamantion se fondant sur la morale.

Le parquet aurait été sans doute avisé, s'il souhaitait "démanteler un réseau international de prostitution" comme il l'a requis, de faire ouvrir une information et de laisser les enquêteurs faire leur travail dans des conditions acceptables assurant une bonne Justice.

Mais l'heure est toujours à l'économie, quitte à en faire sur la Justice elle-même.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents